L’Aquarius va porter secours aux réfugiés du Fort de Brégançon

Aquarius Brégançon

Nous avons réussi à établir une liaison satellite avec Emmanuel et Brigitte M. (les prénoms n’ont pas été modifiés pour préserver leur anonymat) dans la contrée sauvage et hostile du Fort de Brégançon. Échoués depuis plusieurs jours sur cet îlot de (grosse) fortune, le couple se morfond et l’énarque reste une nouvelle fois étrangement silencieux face au désespoir de migrants à bord de l’Aquarius.  À ceci près qu’il est justement sorti de sa réserve pour faire un appel de détresse au navire humanitaire; nous avons voulu en savoir plus.

Emmanuel M. : C’est difficile cet exil forcé avec une jeune femme et un vieux chien (ou l’inverse, je ne sais plus très bien…).
Comme c’est la deuxième fois que l’Aquarius passe près de nos côtes, je me suis dit que ça serait plus pratique de faire appel à eux plutôt qu’à un chauffeur Uber pour regagner mes pénates.

J’avais refilé la patate chaude à l’Espagne pour leur première tournée mais là, ça va finir par se voir à force. Ils connaissent déjà bien le chemin : ils étaient passés juste à côté de la Corse. Vous savez, cette péninsule en face de l’île de la Guyane
Figurez-vous qu’ils n’étaient même pas à 7 kilomètres des côtes et y en a pas un qui nous a rejoint à la nage. Ça, pour aller faire le yamakasi en rattrapant un enfant pendu au balcon, y a du monde. Mais dès qu’il faut faire un petit effort supplémentaire d’endurance, ça se bouscule pas au portillon !

On ne dirait pas comme ça quand je me lâche mais je reste humain, vous savez. D’ailleurs je me suis dit qu’après avoir passé tant de jours en mer, ça leur ferait peut être envie de faire un petit plouf dans ma nouvelle piscine.
À titre exceptionnel, bien sûr. Parce qu’il ne faudrait pas que ça fasse un « appel d’air » comme l’a si bien dit Gégé en singeant sa copine Marine. Ces pouilleux exilés seraient bien capables de faire du benchmarking pour aller polluer nos bonnes piscines françaises remplies à l’eau de Vichy.

Benchmarking

Patrick C : À propos, votre ministre de l’intérieur, Gérard Collomb donc, a déclaré péremptoirement que l’affaire Benalla était terminée. Pensez-vous que les Français l’envisagent ainsi et ne vous en tiendront pas rigueur ?

Emmanuel M. : Vous vous souvenez de la virulence de Chirac qui avait envoyé une armada de motocrottes pour pallier à l’incivilité de ces gros chiens qui promènent leur maître ?

Patrick C : Exact. Il faudrait leur apprendre le caniveau. Un peu comme ces journalistes d’ACRIMED qui compilent les réflexions pertinentes d’intervenants à votre solde.

Emmanuel M. : Hé bien, il a été victime de ces déjections canines en milieu urbain, tout simplement.
La vidéo est pourtant sans équivoque : Alex a juste « vigoureusement » essuyé son soulier crotté sur ce gaucho qui s’est volontairement glissé sous lui pour provoquer un incident. Quand il parle de « gestes vigoureux », c’est à cela qu’il faisait référence.

Pourquoi cet énergumène est venu s’intercaler entre le sol et le pied d’Alex ? Pourquoi venir nicher son cou entre les mains de mon fidèle serviteur et simuler un étranglement ? Pourquoi venir faire frapper sa tête contre le poing descendant de mon irréprochable bagagiste qui cherchait juste à lui rajuster sa mèche rebelle ?

Voilà ce qui aurait dû faire le cœur de l’affaire et interpeller les médias !
En fait, il passait par là pour se détendre : il a trouvé un casque qui traînait par terre, un brassard de police à DéguizTout et vous en faites tout un foin…

Patrick C : Chez WorldTvDésinfo, nous sommes vent debout contre toutes les fake news. Heureusement que nous sommes là pour rétablir la vérité : c’est désormais chose faite, nous vous en remercions.

Patrick C : Ah ! On vient de m’apprendre que finalement l’Aquarius serait en passe d’accoster à Malte.

Emmanuel M. : Hé allez ! On ne peut pas leur faire confiance à ces humanitaires. Toujours à se préoccuper du plus grand nombre au lieu de s’inquiéter pour ceux qui comptent vraiment.
Brigitte ! Remballe tout, le rafiot d’assistance nous a fait faux bond : notre départ tombe à l’eau (rires).

Patrick C : En parlant de blague, coupé du monde comme vous l’êtes, vous ne devez pas être au courant de la dernière en vogue : « Quelle est la différence entre Castaner, Roger-Petit et Némo ? »

Emmanuel M. : Sincèrement, je ne vois pas, non.

Patrick C : L’un de ces trois toutous n’a jamais raconté de mensonges aux médias…

C’est sur cet échange de haute tenue canine, que nous avons pris congé de notre président en pleine crise de solitude. Vivement son retour sur le continent pour reprendre les réformes sociales avec la délicatesse qu’on lui connait depuis son élection. Vous savez, celle du bulldozer dans un champ de fleurs…

Faites tourner la désinfo!
A propos de Patrick Couenne 16 Articles
Animateur radio sur RTL, puis sur France Inter, puis sur Europe 1, puis sur France Inter et de retour sur Europe1. Chroniqueur dans l'émission "C à vous", je suis l'initiateur glorieux de la polémique sur l'ALBA pendant la campagne présidentielle 2017. Grâce à mes interventions d'une neutralité exemplaire et ma conscience professionnelle m'incitant à reprendre tous mes interlocuteurs qui diffamaient la France Insoumise, j'ai contribué activement à l'élection de Jean-Luc Mélenchon au poste suprême. J'attends toujours ses remerciements...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WordPress spam bloqué par CleanTalk.