Handicap et logement: mettre les handicapés En Marche(s) !

Handicapé devant un escalier

En termes d’handicap et de logement, avec la loi ELAN, les députés LREM viennent apporter une nouvelle pierre tombale à l’édifice exceptionnel qui est mis en place depuis un peu plus d’un an maintenant. Les handicapés ont eu l’heureuse surprise d’apprendre la diminution du quota de nouveaux logements accessibles aux personnes handicapées de 100% à 10%.
Mais la majorité, représentée ici par l’intermédiaire de Benjamin Griveaux, ne compte pas s’arrêter là…

WorldTvDésinfo : Bonjour Benjamin Griveaux.
On vous a récemment vu grand défenseur de « l’homme pauvre » dans ce que certains rageux insoumis ont osé qualifier de fumisterie indécente. Dans la même veine, pouvez-vous nous donner une explication sur ce vote de vos députés qui semble aller à contrario des engagements d’Emmanuel Macron concernant le handicap ?

Benjamin Griveaux : En France, comme dans tous les pays développés, nous avons un problème avec l’obésité. Vous n’êtes pas sans avoir remarqué que de nombreux handicapés constituent une population particulièrement oisive puisqu’ils passent leur vie dans un fauteuil. Nous avons donc décidé de les stimuler pour upgrader la fitnessabilité de leur body.

Personnellement, j’avais proposé un système de collier électrique qui lancerait une décharge toutes les cinq minutes s’il détectait une absence de mouvement. J’avais déjà convaincu un panel de nos lobbyistes préférés de l’intérêt de l’ouverture d’un tel marché. C’était tout bénéf’!

Collier électrique handicapés
Avec Handi-Shock, fini d’être une loque !

À mon grand regret, c’est une solution à dimension plus « humaine » qui a été retenue : ajouter une volée de marches à l’entrée de tous les bâtiments. Simple, basique.
L’accessibilité, nous en avions parlé dans notre programme pour nous faire élire mais c’est now un concept old-school alors que nous sommes la task force moderne et pragmatique de ce pays.

Nous avons bien conscience que certains travaux d’aménagement seront nécessaires pour ne pas limiter cette avancée aux seuls bâtiments neufs. Rajouter de belles marches de 30 centimètres de haut, pour redécorer ces rampes d’accès hideuses qui défigurent l’architecture de nos bâtiments publics, ne va pas être une mince affaire !

WTVD : Vous parlez de mettre des marches mais, à notre connaissance, les fauteuils sont équipés de roues : comment vont-ils faire pour accéder à l’entrée ?

BG : Voilà ce qui fait ici la différence entre vous, pauvres péquenauds incapables d’une pensée complexe, et nous. N’y voyez aucune animosité intellectuelle mais votre question stupide est déjà résolue grâce à notre nouveau concept révolutionnaire : la roue carrée.

Roue carrée

Avec la roue carrée, les escaliers deviennent praticables même pour les plus réticents. Certes cela peut légèrement compliquer la glisse hors de ce contexte, rassurez vous pas au-delà des 80km/h d’Édouard, mais les personnes handicapées sont pleines de ressources. Quand elles veulent bien s’en donner la peine… Je dis ça, je dis rien.

Ainsi, comme vous pouvez le constater, notre génie est sans limite. Vous ai-je déjà parlé de l’idée fabuleuse d’utiliser une corde pour ascenseur ?

WTVD : Vous voulez dire un code pour l’ascenseur plutôt non ?

BG : Non, non, c’est bien d’une corde pendue depuis le haut de l’intérieur du bâtiment dont je parle. Avouez que ça musclerait aussi ces grands-mères fainéantes qui rechignent à crapahuter leurs douze étages.
Vous savez, celles qui se traînent avec leurs courses Lidl en ahanant et bougonnant sous prétexte que leur bailleur n’a pas réparé l’ascenseur depuis des semaines. Avec la corde en chanvre, fini la maintenance, c’est ça aussi l’intelligence de l’austérité !

WTVD : Stupéfiant. Au vu de l’avancée sociale que tout cela constitue, à quel niveau considérez-vous les handicapés : des riens ?

BG : Je vois très bien ce à quoi vous faites allusion. La fameuse phrase d’Emmanuel a été sortie de son contexte. Plus exactement, il n’a pas eu le temps de préciser sa pensée. Ce qu’il avait prévu de dire à cette occasion c’était plutôt : « Dans les gares on croise des gens qui réussissent, les gens qui ne sont rien et les handicapés qui sont des moins que rien. »

Alors bien entendu, il a fallu donner le change en disant que Brigitte allait s’en occuper et que c’était une des priorités du quinquennat. Mine de rien, c’est un paquet de votes sur lesquels on ne pouvait pas s’asseoir (sic).

Macron handicap 2017
« Il fait ce qu’il dit », enfin presque…

Handicap et logement : Quid du concept « évolutif » ?

WTVD : Vous mettez en avant pour votre défense un concept « évolutif » de menus travaux pour adapter progressivement les logements. Qui va devoir payer ces aménagements : le locataire, le bailleur ? N’y a-t-il pas un risque que ces travaux ne soient jamais faits ?

BG : Vous savez, chez En Marche, nous fourmillons d’idées…
Voyez le coté pratique de la corde ? À moindres frais, avec juste de l’huile de coude, vous pouvez déjà la transformer en corde à nœuds pour faire des paliers. Ça ne devrait pas trop poser de problèmes même pour les incapables notoires qui bullent à la MDPH du coin.

Nous pourrions aussi rajouter des marches à l’entrée ou même mieux : transformer les escaliers classiques en escaliers à colimaçon pour encore plus de challenge !

WTVD : N’êtes vous pas inquiets de vous voir taxer de discrimination tout de même ? À force de rogner sur tous les secteurs sociaux, n’y a-t-il pas un risque de voir le peuple se révolter ?

BG : Vous voulez parler de la masse inerte et résignée qui ne résiste plus depuis longtemps ou bien des trublions qui paradent pendant les manifs avec des haies d’honneurs de CRS ?
Depuis un an, nous avons pris notre rythme de bulldozer jovial qui écrase tout dans la joie et la bonne humeur. Alors un coup de canif dans le contrat de plus ou de moins…

Bulldozer LREM

Vous savez, Macron a dit : « Il y aura des hommes riches, il y aura des hommes pauvres; il y aura des hommes valides, il y aura des hommes handicapés; il y aura des hommes beaux, il y aura des hommes moches et tous seront égaux. Mais ça sera pas facile… » Et puis il a ajouté : « Il y en aura même qui seront pauvres, handicapés et moches et pour eux, ce sera très dur ! »

WTVD : Dans la citation originale de Coluche n’était-ce pas Dieu plutôt que Macron ?

BG : Quelle différence ?

WTVD : Et si, au final, les handicapés ne trouvaient pas la force de monter ces fameuses marches ?

BG : Il leur suffira juste de prendre beaucoup d’ELAN !

C’est sur cette humeur taquine de Benji, dit « la malice », que nous prîmes congés en finissant de siroter nos bières ambrées. Nous vous épargnons, par décence, les multiples blagues sur les handicapés qui s’ensuivirent jusqu’à nous voir rire aux larmes.
Ne résistons pas tout de même à vous citer la dernière blagounette de Gérard Collomb qui nous a fait rouler sous la table d’hilarité :

Gérard Collomb
Quel sacré blagueur ce Gégé !

« Ça aurait quand même été plus simple de gérer la régularisation de Mamoudou Gassama s’il avait été manchot : Pas de bras, pas de chocolat ! ».

Faites tourner la désinfo!
A propos de Patrick Couenne 14 Articles
Animateur radio sur RTL, puis sur France Inter, puis sur Europe 1, puis sur France Inter et de retour sur Europe1. Chroniqueur dans l'émission "C à vous", je suis l'initiateur glorieux de la polémique sur l'ALBA pendant la campagne présidentielle 2017. Grâce à mes interventions d'une neutralité exemplaire et ma conscience professionnelle m'incitant à reprendre tous mes interlocuteurs qui diffamaient la France Insoumise, j'ai contribué activement à l'élection de Jean-Luc Mélenchon au poste suprême. J'attends toujours ses remerciements...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WordPress spam bloqué par CleanTalk.