Des célébrités hissées au rang d’Ambassadeurs de l’Avenir en Commun

Ambassadeurs LAEC

Ils sont éditorialistes, philosophes ou humoristes et ils ont, d’une manière ou d’une autre, contribué à faire connaître l’Avenir en Commun. Pour les remercier de leurs bons et loyaux services, la France Insoumise a décidé de leur attribuer une distinction honorifique : une médaille qu’ils ne manqueront pas d’arborer avec fierté à chacune de leurs interventions pertinentes !

Raphaël Enthoven

Sévissant sur Europe 1, ce pro-Macroniste avéré a pourtant su se faire remarquer des Insoumis qui lui vouent un véritable culte et il le leur rend bien.

Digne héritier du sublimissime BHL, dont il n’avouera jamais cette filiation bien qu’il ait épousé sa fille, Raphaël Enthoven est à la philosophie ce que le scoubidou est à la pratique du golf : incontournable, tout simplement !

C’est le David Copperfield de la mystification philosophico-politique : capable de mélanger les positions de la France Insoumise avec celles du FN, pourtant aux antipodes idéologiquement, il arrive à vous faire gober sa piquette de Prisunic comme si c’était un nectar des Dieux. Argumenter en faisant « témoigner » des écrivains et philosophes, morts de préférence, c’est tellement pratique : on peut leur faire dire ce qu’on veut, aucun risque de procès en diffamation !
Il est évident que des Platon ou Socrate étaient un peu les Zemmour et Noleau de l’époque. Très au fait de l’influence du MEDEF sur le gouvernement dans notre situation économique et politique actuelle : le monde a tellement peu changé…

Stéphane Guillon

Il a le verbe acide et le cynisme humoristique qui suinte de chaque pore de sa peau. Cela ne l’empêche pas d’être aussi un homme sensible et si d’un premier abord on aurait pu penser qu’il faisait une fixette de névrosé, en cherchant plus loin on y trouve un amour refoulé pour la France Insoumise.

Cette récompense est un signe de reconnaissance encourageant pour un humoriste à la dérive, un de ceux qui nous a tant fait rire jusqu’à ce que sa prose acariâtre lui joue des tours. Son accès de rage envers Mélenchon à la fin du premier tour des présidentielles n’est qu’un épisode malheureux dans sa carrière chaotique.

Comme beaucoup de ses compatriotes et bon nombre des membres de notre rédaction, il a fallut que le sang irrigue suffisamment son cerveau pour comprendre que la stratégie du « Pas une voix pour le FN » était la moins pire face au piège tendu. Il s’est assagit suite à une cure de désintox politique mais il n’est pas encore à l’abri de rechutes régulières. Lesquelles sont tristement encouragées ou relayées par sa compagne, Muriel Cousin, qui a une fâcheuse tendance à confondre Twitter avec sa cour de récréation.

Jean-Michel Aphatie

Étonnant, non ?
C’est par ce gimmick ironique que cet éditorialiste a imposé sa marque de fabrique. Avec son look à mi-chemin entre le croquemort et le vautour de Lucky Luke, son accent marqué qui le rend tellement pittoresque, c’est un acharné qui reçoit enfin une récompense pour tout son travail de sape.

Toujours cette capacité remarquable à cisailler l’info pour la faire apparaître sur le jour qui lui convient et qu’importe s’il faut manipuler la vérité pour y parvenir. Chasseur de buzz invétéré, il est capable d’une pugnacité féroce lorsqu’il repose douze fois la même question dans la minute tout en entrecoupant son invité. L’idée étant de brouiller suffisamment la réponse pour que la question incendiaire devienne une affirmation évidente.

Sur Twitter, c’est un véritable cador : depuis le début de l’année, pas moins de 258 tweets pour soutenir la politique de la France Insoumise et en particulier son idole depuis toujours. Ce Jean-Luc Mélenchon dont il jalouse secrètement la culture dans bien des domaines, ce qui explique son complexe d’infériorité qu’il tente de compenser par cette arrogance puérile qui nous fait tant rire. L’âge de la retraite approchant, on le dit être un candidat prédisposé à remplacer l’un des deux papys du Muppet Show et enfin entrer dans la postérité.

Patrick Cohen

Affublé immédiatement du titre d’Ambassadeur d’Honneur, ce grand journaliste d’investigation n’a pris que quelques largesses arrangeantes lorsqu’il a déterré l’affaire de l’ALBA pour tenter d’enrayer la montée de Jean-Luc Mélenchon qui faisait prendre un risque au pays. Imaginez si la France Insoumise était arrivée au pouvoir 5 ans trop tôt : les conséquences écologiques et sociales auraient été dramatiques !

Les Français n’étaient pas encore prêts pour sauver leur environnement, rehausser le niveau de vie des classes populaires et passer à une VIème République. Mieux valait encore favoriser les ultra-riches et s’enfoncer dans des crises pendant un quinquennat pour être vraiment, vraiment certains qu’on allait bien toucher le fond.

Ah ! Patrick aurait dû recevoir un César pour sa faculté exceptionnelle à jouer les victimes après avoir été à l’origine du crime. C’est toujours avec les yeux grands écarquillés et une innocence enfantine qu’il distille ses questions à peine orientées. Mais c’est surtout lorsqu’on l’interroge sur Mélenchon qu’il est de loin le plus crédible dans le style « Moi ? Mais je n’ai rien fait d’autre que d’avoir une neutralité exemplaire et de présenter des faits vérifiables et presque vrais ».
Cette dernière phrase est à prononcer les yeux dans les yeux avec des larmes de saurien et la main sur le cœur : combien de journalistes s’en sont inspirés pour en faire leur sacerdoce ?

De toutes façons, soyez honnêtes, vous n’étiez pas sans noter ses rires nerveux d’approbation sur les chroniques d’Hélène Jouan ou de Enthoven justement (tiens, tiens, les grands esprits se rencontrent…) lorsque la France Insoumise était encensée.

De futurs ambassadeurs pour l’Avenir en Commun ?

D’après nos informations glanées ci et là, d’autres candidats seraient en lice pour recevoir ce prix prestigieux.

L’on parle d’Éric Brunet avec ses sondages subrepticement odieux et sa célèbre sortie suicidaire sur les « abrutis » qui lui ont fait rater ce titre d’un rien.
Les animateurs et intervenants des Grandes Gueules RMC sont également en piste, reconnus pour confondre les brèves de comptoirs avec des avis politiques éclairés : ils deviennent dithyrambiques dès qu’il s’agit de la France Insoumise et ne tarissent plus d’éloges, c’est flagrant !
L’émission C dans l’air recèle tout autant des prétendants sérieux : des experts économiques (donc quasi-exclusivement néo-libéraux puisqu’il n’y a pas d’autre alternative) et des éditorialistes organisant de faux débats (portant « l’art de faire semblant de ne pas être d’accord » à son paroxysme).
Certaines rumeurs ont évoqué Aurore Bergé pour l’ensemble de son œuvre mais il lui aurait été répondu : « Non Aurore : tu es tombée dans la marmite quand tu étais petite ! ».

Désormais, l’histoire se souviendra d’eux tous comme ayant été les Ambassadeurs de l’Avenir en Commun grâce à leur soutien infaillible à cette grande cause. Il aurait été criminel de s’opposer à un programme humaniste, écologiste et social, c’est évident. À moins que leurs intérêts personnels et leurs copinages politiques n’aient pris le dessus sur l’intérêt général du peuple ?

Il n’y a que les Insoumis pour croire un tel galimatias !

Faites tourner la désinfo!
A propos de Patrick Couenne 11 Articles
Animateur radio sur RTL, puis sur France Inter, puis sur Europe 1, puis sur France Inter et de retour sur Europe1. Chroniqueur dans l'émission "C à vous", je suis l'initiateur glorieux de la polémique sur l'ALBA pendant la campagne présidentielle 2017. Grâce à mes interventions d'une neutralité exemplaire et ma conscience professionnelle m'incitant à reprendre tous mes interlocuteurs qui diffamaient la France Insoumise, j'ai contribué activement à l'élection de Jean-Luc Mélenchon au poste suprême. J'attends toujours ses remerciements...

4 Comments

  1. Bonjour, je tiens à vous faire part de mon indignation concernant le sexisme dont vous faites preuve. Certes vos lauréats sont plein de talent mais certaines femmes, notamment parmi les journalistes, n’ont pas démérité.J’espère que vous intégrerez la parité lors de vos prochains palmarès

  2. C’est truqué, il est évident qu’il y a un lien de parenté entre Patrick Cohen et votre journaliste Patrick Couenne ,qui de plus a écrit cette article.

  3. Muriel Cousin est devenu effectivement une anti Mélenchon, le jour où son mari a mis en doute une photo de Mélenchon débarquant à Marseille, pdt la campagne présidentielle, Jean Luc l’a recadré lui et la photo, et depuis ce jour là le couple tacle la France Insoumise, sur twitter de nombreuses vedettes ou ex vedettes de l’information, tacle la FI, comme Masure et Flaysakier, des copains à Bruno Roger Petit devenu le conseiller en com de Macron

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WordPress spam bloqué par CleanTalk.